top of page

François de CASABIANCA

Naissance et enfance dans les montagnes corses (A Porta). Carrière artistique contrariée pour des raisons familiales. Il s'investit alors dans l'aide au tiers-monde, après des études d'agronomie. Puis il retourne dans son ile et s'immerge dansles "zones difficiles" de Méditerranée.

« Certains paysages me captent et me fascinent par la paix et l’harmonie qu’ils dégagent : je les ressens comme une invitation à communier avec la respiration du monde. Alors, distillant la subtilité des couleurs, comment ne pas être pris d’une envie de peindre pour partager cette émotion reçue ?... La vie citadine, avec toutes ses tensions, a fait de nous des étrangers à la nature : nous ignorons ce contact sensuel du paysan avec elle, contact qui est tellement nécessaire pour pacifier notre esprit, l’oxygéner et le nourrir.

Je crois que nous avons chaque jour à réapprendre à le regarder, à en savourer les couleurs, les arômes, les sons. Cela devrait nous apporter plus de sérénité, et nous rendre ainsi plus disponibles à la vie, aux rencontres, en définitive au bonheur…».

bottom of page